Autocuiseur comment ça marche ?

Un autocuiseur est un ustensile de cuisine très pratique et indispensable dans une cuisine. C’est le matériel de cuisson le plus performant et le plus rapide. Il permet en effet de cuire plus rapidement les aliments et d’en conserver la saveur et les qualités nutritionnelles. Mais comment marche un autocuiseur ?

Le fonctionnement d’un autocuiseur

Un autocuiseur est constitué d’une cuve en métal épaisse fermée hermétiquement avec un couvercle étanche dotée d’une valve de dépressurisation. Il garantit la cuisson des aliments sous haute pression. Un autocuiseur fonctionne en effet selon un système de pression qui garantit la cuisson des aliments de façon vapeur. Les aliments sont en conséquence cuits rapidement en conservant leurs valeurs nutritionnelles.

Son mode de cuisson consiste à faire chauffer un récipient rempli en partie d’eau et fermé hermétiquement. Les aliments et l’eau dans le récipient commencent à bouillir avec l’effet de la chaleur et la vapeur se forme. La pression augmente jusqu’à atteindre 1700 hPa grâce au système hermétique et fait monter la température à plus de 118 degrés. La valve de dépressurisation régule la température de cuisson en évacuant le surplus de chaleur. Son rôle est en effet d’évacuer le trop-plein de pression. Il est temps de faire baisser le feu lorsque la vapeur commence à s’échapper de la soupape et qu’il produit un léger sifflement. Le temps de cuisson ne démarre qu’à partir de ce moment.

Pour le bon fonctionnement de son autocuiseur, il est indispensable :

  • de s’assurer que la valve tourne lors de la cuisson et qu’elle n’est pas obstruée ;
  • d’éviter de remplir la cuve au maximum pour le bon fonctionnement du système de pressurisation ; cette précaution permet de préserver sa qualité de ses aliments ;
  • d’ôter la soupape de sécurité avec précaution afin de libérer toute la pression lorsque la cuisson est terminée.

Le système d’ouverture et de fermeture

Un autocuiseur doit être parfaitement hermétique afin de pouvoir réaliser une cuisson à la vapeur ou à l’étouffée. Un autocuiseur peut être doté d’un :

Système de fermeture à étrier

Il s’agit d’une fermeture à l’ancienne qui consiste à tourner le bouton de serrage vers la gauche pour abaisser l’étrier et emboiter ensuite le couvercle sur le bord de l’autocuiseur.

Système de fermeture à baïonnette

C’est l’option la plus rapide, car il suffit de tourner le couvercle en exerçant une légère pression.

Système de fermeture par couvercle rentrant

C’est le système le plus pratique, car l’autocuiseur se ferme par un système coulissant.

Système de fermeture par bouton poussoir

Ce système permet d’ouvrir l’autocuiseur avec une seule main grâce au bouton poussoir intégré au couvercle.

Les options supplémentaires

Les autocuiseurs ont évolué depuis la traditionnelle cocotte-minute de SEB notamment avec les systèmes d’ouvertures et les options connexes. Les autocuiseurs peuvent être dotés de caractéristiques supplémentaires comme :

Le minuteur intégré

Il permet de programmer précisément le temps de cuisson en stoppant automatiquement la cuisson. Notamment lorsque la pression est atteinte et signale la fin par un bruit sonore. Certains minuteurs plus avancés peuvent même se mettre automatiquement.

L’écran LCD

Il permet de programmer le mode de cuisson selon le plat ou d’activer la fonction de maintien à chaud.

L’éco doseur

C’est un dispositif qui permet d’éviter les gaspillages. Il permet en effet de connaitre la quantité d’eau indispensable pour chaque type de plat.